Des maisons inconnues offrent au Barca et à Madrid un nouveau défi dans une course au titre frénétique

0
63

la course effrénée au titre de la Liga franchira une nouvelle étape dans l’inconnu alors que le Barça se retrouvera dans le stade le plus grand et le plus vide d’Europe après que le Real Madrid a changé de domicile.Deux points séparent les plus grands rivaux de l’Espagne avant le retour aux matchs de haut niveau jeudi, lorsque le derby entre Séville et le Real Betis mettra fin à une interruption de 93 jours et lancera un sprint de cinq semaines jusqu’à l’arrivée.

Lorsque les matchs ont été suspendus le 12 mars, Madrid avait rendu la première place à Barcelone, juste après les avoir battus au Santiago Bernabeu, un changement d’apparence apparemment significatif qui a duré exactement une semaine.

Compte tenu des nombreuses faiblesses des deux équipes, peu de gens pouvaient prédire qui sortira le plus fort des 11 derniers matchs de la saison, mais un nouveau facteur sera de savoir qui s’adapte mieux à un environnement étrange.

Au lieu de son stade de 81 000 places dans le centre-ville, en rénovation cet été, le Real Madrid évoluera au stade Alfredo di Stefano de 6 000 places, généralement le domicile de la réserve du club et des équipes de moins de 18 ans, sur leur terrain d’entraînement à les banlieues nord.

Barcelone, quant à elle, échangera l’avantage de la plus grande foule à domicile d’Europe pour le défi de son arène la plus vide, où l’absence de fans sera, en termes numériques au moins, plus flagrante que partout ailleurs.

“C’est la première fois que nous devons jouer sans les supporters”, a déclaré Toni Kroos de Madrid plus tôt ce mois-ci. “L’équipe qui s’adaptera le mieux à cette situation sera celle qui gagnera.”

Pour le Barça, ce ne sera pas la première fois.

“J’ai raté cet endroit”, a déclaré Lionel Messi après être entré sur l’herbe du Camp Nou pour la première fois en trois mois, mais lorsque Barcelone sera de retour, il sait que ce ne sera pas la même chose.

Lionel Messi, Luis Suarez, Sergio Busquets, Gerard Pique, Sergi Roberto, Jordi Alba et Marc-Andre ter Stegen ont tous joué contre Las Palmas en octobre 2017, lorsque le club a fermé ses portes au Camp Nou pour protester contre la poursuite du match au milieu politique troubles.

Ils ont gagné 3-0 mais bien que ce soit un match unique, cette fois, il y a cinq matchs à domicile à parcourir, y compris l’Atletico Madrid, qui seraient plus facilement surmontés avec l’aide d’une foule.

Leganes et Espanyol, respectivement 19e et 20e, peuvent aussi se sentir enhardis.

“J’adore cette connexion avec les fans, c’est ce qui nous permet de ressentir ces moments de bonheur, de les vivre”, a déclaré Arturo Vidal du Barça. “Mais nous devrons nous adapter.”